Les chantiers du CEN !

22540059_1097359337066479_2183421487111012_n

Publicités

Le GNUFC à la radio #2

Radio campus nous a invité jeudi 19 Octobre pour parler de l’Inventaire Fac’. Pendant ce temps Florian et Benjamin animé  la sortie ornitho’ au soleil avec une 10ene d’observateurs bénévoles .

L’inventaire fac’ qu’est-ce ?

Inventaire fac’ est un projet porté par le Groupe Naturaliste Universitaire de Montpelier et le Réseau Français des Étudiants pour le Développement Durable. Il se base sur les observations des étudiants pour inventorier les espèces vivant dans les campus universitaires. Par ce biais, il permet de sensibiliser les étudiants à la biodiversité présente tout autour d’eux. De nature participative, Inventaire fac’ permet à chacun, quel que soit son niveau, de signaler les espèces qu’il a pu croiser. Vous pourrez en apprendre plus sur le site Inventaire fac’.

Ce projet est également en partenariat avec Tela Botanica, un réseau de botaniste francophone et un site de référence pour tout botaniste, amateur ou non ! N’hésitez pas à aller voir, ils ont également crée un MOOC botanique très bien réalisé !

Le GNUFC propose des sorties tout au long de l’année, au sein du campus, pour mettre en avant les nombreuses espèces habitant la Bouloie.

Pour écouter le podcast de radio campus : Le lien pour nous écouter !

Enquête muscardin

Enquête naturaliste : ouverture de l’enquête Muscardin en Franche-Comté

Vous pouvez allez visiter la page dédiée à l’enquête Muscardin disponible sur Obsnatu (Rubriques « Suivis et Enquêtes -> « Mammifères » -> « Enquête Muscardin » ou directement ici http://franche-comte.lpo.fr/index.php?m_id=20179 ).

L’objectif est de rechercher dès à présent, les noisettes rongées par le Muscardin aux pieds des noisetiers dans les haies, les bois de feuillus, leurs lisières, etc. Ces informations nous permettront d’y voir un peu plus clair sur la répartition en Franche-Comté de ce discret gliridé.

 

 

 

 

Offre de stage – « Le nacré de la canneberge Boloria aquilonaris dans le massif jurassien »

Offre de stageBaquilonaris

Contexte et objet du stage

Le nacré de la canneberge Boloria aquilonaris (Stichel, 1908), papillon protégé, est
considéré comme en danger d’extinction en Franche-Comté et quasi menacé en France.
Tyrphobionte, il vit dans les tourbières ombrogènes acides.
Afin de définir un réseau de sites permettant sa conservation dans le massif jurassien, le
CBNFC-ORI, le Conservatoire d’espaces naturels de Franche-Comté, les Amis de la RN du
lac de Remoray, le Parc naturel régional du Haut-Jura et le Syndicat mixte des milieux
aquatiques du Haut-Doubs réaliseront cette année avec le soutien d’un(e) stagiaire un état actuel des populations, l’étude de ses exigences écologiques et la caractérisation des liens qui existent entre les populations.

Qualifications requises

Connaissance des systèmes d’information géographique
Bonnes connaissances en entomologie
Notions de biologie de la conservation et de génétique
Notions de botanique et de phytosociologie
Pratique des prospections de terrain
Rigueur scientifique et autonomie
Permis B obligatoire

Offre de stage – Programme « amélioration des connaissances de la malacofaune protégée en Franche-Comté »

Offre de stageVertigogeyeri

Contexte

La Franche-Comté est la seule région de France à accueillir les 4 espèces de vertigo
figurants à l’annexe II de la Directive Habitats-Faune-Flore sur son territoire, à savoir les Vertigo moulinsiana, V. angustior, V. genesii et V. geyeri.

Si les deux premières ont des répartitions étendues sur le territoire national et ont déjà fait l’objet de nombreuses études, ce n’est pas le cas des vertigos genesii (une seule station connue en France, en limite basse de répartition) et geyeri. Cette dernière espèce, découverte en 2013, est aujourd’hui connue d’une vingtaine de stations en Franche-Comté qui semble accueillir le principal bastion national avec de nouvelles populations trouvées chaque année.

Objet du stage

Définir un état des lieux des connaissances actuelles sur la distribution en Franche-Comté et dans les régions proches, analyser les préférences en matière d’écologie et d’habitat, définir les composantes clés favorables à la présence de l’espèce pour notamment cibler de nouveaux secteurs à prospecter.

La caractérisation de l’habitat se fera par une étude de la composition botanique des sites, leur degré d’ouverture, les cortèges malacologiques associés, mais également par des mesures physiques comme le niveau de pH, la richesse en calcium et l’hygrométrie.

Formation et qualification requises

Niveau : Master II
Connaissance des systèmes d’information géographique
Notions de botanique et de phytosociologie (notions de malacologie serait un plus)
Pratique des prospections de terrain
Rigueur scientifique et autonomie
Permis B obligatoire
Encadrement
Le(la) stagiaire sera encadré(e) par le Directeur et, pour les aspects techniques, par le
malacologue en charge du programme.
Lieu de stage
Bureaux du Conservatoire à Besançon (Doubs) ; déplacements et séjours sur le terrain
dans le Doubs et le Jura.
Date et durée du stage
Au moins 5 mois, à compter d’avril 2018 si possible.
Indemnités de stage
Gratification réglementaire, chèques déjeuner

A la recherche de pelotes

Hola !

Un message de l’université pour la recherche de pelotes

« Nous arrivons dans la période idéale pour collecter de la pelote sans déranger nos belles chouettes effraies ; les mois d’octobre et de novembre.

Cette année est un peu particulière car les stocks de pelotes de l’Université de Franche-Comté sont quasi-épuisés.

Les étudiants des promos 2017-2018 risquent de ne pas pouvoir réaliser leurs séances de travaux pratiques dédiées aux relations prédateurs-proies. Pour faire simple, ils travaillent si bien chaque année qu’il reste actuellement 600 pelotes en stock alors qu’en moyenne les étudiants en analysent 1 300 par an. Les premières séances de travaux pratiques de cet automne pourront être assurées. Par contre les stocks seront vides pour les travaux pratiques du printemps 2018.

Alors si vous avez encore un peu de temps libre pour les deux mois à venir, merci de visiter des clochers et autres sites de reproduction de l’espèce que vous connaissez déjà ou, idéalement, que vous découvrirez.

Allez j’en demande un peu plus, pour allier le très utile à l’agréable, merci de vous concentrer sur les communes présentées dans la carte et le tableau du document PDF en pièce jointe. Collecter et analyser des pelotes provenant de ces secteurs permettront de dresser un premier état initial des populations de micromammifères sur l’unité d’échantillonnage concernée.

Question logistique, n’hésitez pas à me faire suivre par la poste ou directement dans nos locaux, vos lots de pelotes en indiquant les informations fournies sur les étiquettes de collecte (disponibles sur la page « Relations prédateurs-proies (Effraie- micrommamifères) », Onglets : Suivis et Enquêtes -> Mammifères ou directement ici : http://files.biolovision.net/franche-comte.lpo.fr/userfiles/documents/Etiquettesrcoltepelotesactu2017.pdf ).

Adresse postale pour vos dons de pelotes :

Alix Michon

LPO Franche-Comté

MEFC – 7 Rue Voirin

25 000 Besançon

 

A bon entendeur !